Portraits

Domitille Martin

Cette semaine nous vous présentons le portrait de Domitille, artiste-scénographe, que nous avons rencontré dans son atelier de l'Île-Saint-Denis. Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, c'est une artiste aux aspirations variées qui mêle son travail de plasticienne à celui de scénographe. Elle expose à diverses reprises ses gravures et ses sculptures en céramique, qui dessinent un univers fortement inspiré par ses voyages. Les espaces qu’elle met en avant confrontent des lieux très architecturés, géométriques, à des étendues naturelles et vastes.

©Tomàs Amorim

©Tomàs Amorim

©Tomàs Amorim

©Tomàs Amorim

Portrait de Domitille Martin & Pauline Vialatte de Pémille, ©Tomàs Amorim

Portrait de Domitille Martin & Pauline Vialatte de Pémille, ©Tomàs Amorim

Domitille et Pauline Vialatte de Pémille se réunissent pour créer les "Pipas". C'est le nom donnée aux cerfs-volants brésiliens utilisés par les enfants sur la plage et en haut des montagnes qui encadrent la ville de Rio de Janeiro. Ce projet permet de proposer un nouveau regard sur cet objet qui peut alors servir d'ornement dans un intérieur.



Si tu devais décrire ton quartier, quelles seraient tes trois adresses incontournables ? 

  • Le Petit Joseph, le bar du coin.
  • Mémé dans les Orties, le fleuriste de la rue Ramey.
  • Les boutiques de tissu africains Wax à Château Rouge.

Comment définirais-tu ta déco ?
Joyeuse et chaotique !

Tu es plutôt minimaliste ou accumulatrice ?
Accumulatrice qui garde pleins de petits objets inutiles tels que des pistolets à eau, une boite à meuh, des flotteurs de pêche, des sculptures en bois...

Pour toi, une jolie déco, c'est avant tout une question de... ?
D'harmonie et d'audace.

Y'a t'il un objet ou un meuble chez toi, auquel tu es particulièrement attachée, et pourquoi ?
Oui, le Kilim que j'ai ramené de mon voyage dans les montagnes du Cappapadoce en Turquie parce qu'il me rappelle ce séjour et qu'il est chargé d'anecdotes.

Quel est ton coup de cœur sur Epurama ?
La carafe Jean-Baptise de Claudia Cauville.

gravure-domitille-detail.jpg
©Tomàs Amorim

©Tomàs Amorim

Les gravures de Domitille ont été réalisées au cours des deux dernières années, lors de ses différents voyages en Amérique du Sud, en Europe et en Orient. C’est un témoignage de ce qu'elle a vu et ressenti pendant ces excursions. Chacune de ces petites scènes est autobiographique, des personnages se camouflent dans les paysages montagneux. Elles reflètent des moments intimes qui apparaissent ou disparaissent dans des noirs de gravure parfois très contrastés. 

Par Chloé Lefebvre - photographies ©epurama


Cappadoce
255.00
Ananas
310.00


Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur les réseaux à l'aide du bouton "Share".